Astuce pour exploiter un bien qui rapporte moins à cause de l’environnement extérieur

Bonjour les investisseurs

Dans cette vidéo je vous explique comment j’ai du  » réfléchir  » pour trouver une solution liée à l’un de mes apparts en location saisonnière. Que faire si des évènements extérieurs réduisent votre cash-flow voire rendre votre exploitation en location saisonnière déficitaire. Regardez la vidéo  qui suit et vous expliquera mes péripéties.

A bientôt et n’hésitez pas à laisser un commentaire ou partager la vidéo

Merci d'avoir lu cette article! Je vous offre une vidéo bonus surprise afin d'optimiser l'exploitation de vos locations en courte durée

 

9 Commentaires

  1. Yann

    Wow! un investisseur ça prend des DECISIONS, et vu ce que tu expliques dans la vidéo il valait mieux ne pas « s’entêter » à poursuivre la location saisonnière sur ton bien. 100% d’accord avec toi.
    Le plus compliqué en immobilier, c’est d’anticiper le RISQUE. Si les charges n’augmentent pas trop, on peut s’en sortir ; mais si elles explosent, là c’est la cata ! Sans oublier la fiscalité locale, que l’on ne maîtrise pas non plus.
    Cependant je continue de penser que la location saisonnière reste une excellente façon d’avoir une rentabilité explosive, tout en apportant un SERVICE de qualité aux clients, et sans y passer toutes ses soirées.

    Répondre
    1. David

      Salut Yann
      En effet m’enteter m’aurais mis en difficulté. Vu ce que me rapporte en colocation cet appartement sans rien faire c’est super cool.
      Merci pour ton commentaire
      A bientôt et bonne continuation

      Répondre
  2. David

    Salut Yann
    Merci pour ton com
    Mon soucis ne fut ni la fiscalité ni l’augmentation
    des charges mais simplement la voisine du dessus qui a une ribambelle d’enfants qui font du boucan jusqu’à pas d’heure.
    C’était impossible à anticiper avant…
    A+

    Répondre
  3. Benoit Marzanasco

    Salut David, cool un investisseur toulousain .

    Je vais commencer à investir dans l’immobilier à Toulouse sans faire du saisonnier car je trouve cela trop chronophage mais plutôt en faisant de la collocation.
    Je suis face à un dilemme et j’aimerais ton avis comme tu connais bien le marché toulousain.
    J’ai l’occasion d’acquérir un appartement pour un prix faible, avec une excellente rentabilité mais dans un quartier populaire (Bagatelle).

    Penses-tu que la localisation de l’appartement doit me faire renoncer à une bonne rentabilité et que je dois chercher dans des quartiers moins difficiles ? Ou que je n’aurai pas de difficulté pour faire de la collocation étudiante (proche faculté du Mirail) ?

    Merci d’avance pour ta réponse !

    Répondre
    1. David

      Salut Benoit
      Contacte moi directement sur mon facebook : Augmenter ses revenus grâce à l’immobilier et internet
      Je me ferais une joie d’échanger avec toi
      A bientôt

      Répondre
  4. Esprit millionnaire

    Alors un retour d’expérience sur ton premier mois d’exploitation ?

    Répondre
  5. Pierre et Gwen

    Hello,

    Très bonne option alternative !
    En plus, comme tu le dis, tu peux louer en saisonnier entre chaque départ de locataire.
    Avec un peu de chance et de persuasion, en plus ce seront les locataires en place qui te trouveront les remplaçants de ceux qui partent parce qu’ils n’ont pas envie de se retrouver avec quelqu’un qu’ils n’ont pas choisi.

    Par contre, la coloc fonctionne par ce que tu es dans une grande ville.
    Je ne suis pas certains que cette option soit valable dans une ville moyenne ou pire à la campagne.

    Qu’en penses-tu ?

    @+

    Répondre
  6. David

    Bonjour les amis
    je vous fais un retour d’expérience en vidéo pour le 1er mois d’exploitation.
    A très vite

    Répondre
  7. ICD Fiduciaries

    Intéressant ! Merci pour le partage

    Répondre

Répondre à David Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *