6 Actions à entreprendre pour réussir un investissement immobilier!!!

investissement immobilier_thumb[2]

Mon défunt grand-père me disait souvent au sujet de l’argent que : “ Si de beaucoup travailler on devenait riche, les ânes auraient le bât doré.”

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je suis persuadé que ce n’est pas en travaillant fort que l’on atteint sa tranquillité financière mais en travaillant intelligemment. Devenir riche n’est pas proportionnelle au travail réalisé mais à la façon je dirais intelligente de travailler.

Pour illustrer mon affirmation je vais rapidement vous relater les 6 actions que j’ai accompli afin d’augmenter mon patrimoine de 140 000€ et à terme réaliser une plus-value d’environ 40 000€.

1) Le choix du bien

J’ai opté pour un T3 plus facilement revendable et plus rentable à la location. Il doit être à restaurer afin d’avoir le meilleur prix et proche des commodités ( transport, sortie rocade, commerce, proche centre ville…)

2) La négociation

C’est à l’achat que vous gagnerez de l’argent. Donc après avoir pris connaissance du prix du marché, fixé vous un objectif. Restez souriant, très intéressé et laissé parler le vendeur. Posez des questions ( les raisons de la vente, depuis combien de temps le bien est mis en vente, quel effort est il prêt à faire pour baisser le prix ). N’hésitez pas à dire que vous êtes très intéressé mais que vous n’avez pas assez en faisant votre offre. Prix mis en vente 99 000€, achat à 83 000€ net vendeur.

3) Signez un compromis de vente, vous ferez des économies sur les frais notariés.

4) Passez par un courtier ou gestionnaire en patrimoine pour avoir un crédit aux meilleurs conditions. Opération financer à plus de 110% (prix: 83000 € + frais de notaire: 7000 € + travaux : 6000 €).

5) J’ai préféré la location saisonnière ( loyer garantie ) pour avoir un meilleur rentabilité ( crédit + charge = 660 € / prix de location mensuelle =715€ ) et mettre le bien en résidence principale pour éviter l’impôt sur les plus-values.

6) Revendre sans intermédiaire en faisant une belle plus-value en Avril 2013 . Il est estimé à 140 000 € soit une plus value de 44 000€. Voila une façon intelligente d’obtenir deux ans de salaires en 6 mois de travail intelligent.

Je peux vous assurer que vous pouvez réaliser cette opération car si nous avons pu le faire c’est aussi possible pour vous.

L’immobilier est un excellent levier qui vous permettra

d’augmenter vos revenus de façon substantielle.

plus de revenus grace a l immobilier_thumb[4]

Que pensez vous de cette opération? Souhaitez vous plus de précisions sur l’une de ses 6 actions?

Merci d'avoir lu cette article! Je vous offre une vidéo bonus surprise afin d'optimiser l'exploitation de vos locations en courte durée

 

8 Commentaires

  1. Anne

    Bonjour David,
    Je suis bien d’accord avec ta philosophie de « c’est pas en travaillant plus qu’on gagne plus »…
    Félicitations pour toute cette mine d’informations fort utile.

    Répondre
    1. David ARISTARQUE (Auteur de l'article)

      Bonjour Anne
      Ton blog est vraiment sympathique.
      J’espère faire un article très détaillé sur mon dernier achat. j’attends d’avoir le prêt avant d’en parler. Ça sera un très belle opération..
      Bon succès à toi

      Répondre
  2. Marjorie@Histoire à Vivre

    Bonjour, je t’ai connu grâce à ton commentaire sur le blog de Guillaume de KDR. Je vais me lancer dans l’immo bientôt, dès que je peux. Je suis tout à fait d’accord avec ta phrase « c’est pas en travaillant plus qu’on gagne plus, mais en travaillant mieux ». La location saisonnière est un très bon plan, à condition de choisir le logement dans un lieu adapté à ça, évidemment 😉 Comme tu dis, il y a toujours une solution… C’est vrai que tout est possible et qu’il faut y croire, croire en soi, toutefois tout le monde ne peut pas se lancer au moment où il le voudrait. Moi par exemple, j’ai des formations en ligne en cours, j’ai été longtemps endettée, et je dois attendre quelques mois minimum que ma situation bancaire devienne un peu plus saine. Je n’ai rien de côté pour l’instant. Belle journée à toi !
    Marjorie

    Répondre
    1. David ARISTARQUE (Auteur de l'article)

      Bonjour Marjorie
      Merci pour ton commentaire et je suis heureux de te compter parmi les lecteurs.
      J’ai vécu une situation similaire en 2006-2008 où j’ai mis la priorité sur la formation. Je pense qu’il faut avoir les bonnes armes afin de réussir dans l’immobilier. Après une solide formation en PNL ( programmation neuro linguistique ) et 2 autres avec un investisseur à succès ( Olivier SEBAN ) je me suis lancé.Je ne suis qu’aide soignant et en parallèle j’ai une entreprise de service à la personne. Mon histoire est particulière car j’ai démarré dans l’investissement immobilier sans rien payer et surtout endetté par la société.
      Ce qui est sur et dont je suis intimement persuadé c’est que tout est possible. Il faut impérativement investir en quelque chose. En soi ou dans des actifs ( voir le ebook que je cède dans la barre latérale ).
      Bien sur tu vas avoir des échecs. Je vais faire un article sur un achat que j’ai du abandonné et ou j’ai perdu 600€.
      @ bientôt

      Répondre
  3. Rémi

    Bonjour David,

    Merci pour cette illustration par l’exemple de ce qu’il est possible de faire.

    C’est clair et court. Impeccable.

    A bientôt 🙂

    Répondre
  4. Patrick Garnier

    bonjour

    Merci pour cet article vraiment clair et intéressant,

    Pour moi, l’immobilier est un des moyens les plus efficaces pour préparer sa retraite.

    Patrick

    Répondre
  5. David ARISTARQUE (Auteur de l'article)

    Bonjour Patrick et merci pour ton commentaire.

    J’ai eu la chance de voir ma mère investir dans la pierre. Sa seule méthode était de construire au plus vite et payé le crédit le plus vite possible. Elle me dit aujourd’hui que si elle avait les outils et infos que j’ai actuellement ça lui aurait couter moins chère. Cependant en 2012 elle propriétaire de 3 villas et un studio plus 8000m2 de terrain. Elle est à la retraite et coule des jours heureux grâce à ses investissements. Avoir plus de 2000€ et sans crédit c’est le must. voila des revenus passifs qui font du bien.
    Je prépare une nouvelle acquisition je partagerai tout le déroulement afin d’inspirer ceux qui sont encore réticents.
    @+

    Répondre
  6. Romain

    Salut David

    sur le compromis je n’ai pas la même notion de risque que toi :

    ceci est un copié-collé du site des notaires:
    La promesse de vente

    Dans la promesse de vente (appelée aussi « promesse unilatérale de vente »), le propriétaire s’engage auprès du candidat acheteur (nommé bénéficiaire) à lui vendre son bien à un prix déterminé. Il lui donne ainsi en exclusivité une « option » pour un temps limité (généralement deux à trois mois).

    Durant cette période, il lui est interdit de renoncer à la vente ou de proposer le bien à un autre acquéreur. Le candidat acheteur bénéficie, lui, de la promesse pour décider s’il souhaite acheter ou non. Un avantage incontestable !
    En contrepartie, il verse au vendeur une indemnité d’immobilisation en principe égale à 10 % du prix de vente.
    S’il se décide à acquérir, cette indemnité s’imputera sur la somme à régler. Mais s’il renonce à acheter ou s’il ne manifeste pas son acceptation dans le délai d’option, l’indemnité restera acquise au propriétaire à titre de dédommagement.

    Pour être valable, la promesse de vente doit être enregistrée auprès de la recette des impôts, dans les dix jours qui suivent la signature s’il s’agit d’un acte sous seing privé, ou bien dans le mois si c’est un acte notarié.
    Les droits d’enregistrement, payés par l’acquéreur, s’élèvent à 125 €.

    Souvent pressés de conclure, acheteur et vendeur s’imaginent parfois que la signature de l’avant-contrat n’engage pas à grand-chose.
    C’est faux : malgré son nom, cet accord préliminaire constitue un véritable « contrat », qui entraîne des obligations importantes pour les deux parties. Il leur permet de préciser les conditions de la future vente et marque leur accord.
    Bien qu’il ne soit pas légalement obligatoire, ce document se révèle donc indispensable.

    Conseil du notaire : Faire rédiger l’avant-contrat par un professionnel
    Acheteur et vendeur sont libres de le rédiger eux-mêmes sur une feuille de papier, ou à l’aide de contrats types.
    Toutefois, les clauses y figurant étant d’une telle importance, le contrat définitif ne faisant en principe que les reprendre, il est recommandé d’en confier la rédaction à un professionnel (votre notaire), qui a le devoir d’informer les deux parties.
    Le coût de la rédaction de l’avant-contrat est compris dans la commission de l’agent immobilier ou dans les émoluments du notaire chez qui sera signée la vente définitive.

    Le compromis de vente

    Dans le compromis de vente (ou « promesse synallagmatique de vente »), vendeur et acheteur s’engagent l’un comme l’autre à conclure la vente à un prix déterminé en commun. Juridiquement, le compromis vaut donc vente.

    Si l’une des parties renonce à la transaction, l’autre peut l’y contraindre par voie de justice, en exigeant de surcroît des dommages et intérêts.

    La signature du compromis s’accompagne du versement par l’acquéreur d’une somme d’environ entre 5% et 10 % du prix de vente. Appelée dépôt de garantie, elle s’imputera sur le prix lors de la signature de l’acte notarié.

    Contrairement à la promesse de vente, le compromis n’a pas besoin d’être enregistré auprès des services fiscaux. Cette absence de frais est un atout.

    donc pour moi par exemple si tu signe un compris de vente, certe tu economises 125€ mais si tu n’as pas pu obtenir ton redit tu te retrouve encore plus coincé.

    en 2005 lors de l’achat de ma maison j’avais signé une promesse et je n’ai rien versé c’etait a prendre ou à laisser pour le vendeur.

    Répondre

Répondre à Marjorie@Histoire à Vivre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *